Surmonter les barrières de la pauvreté par l’éducation

Michel’s Chance

Une nuit en 2004, Michel, un garçon de 13 ans, a été éclairé par des phares alors qu’il marchait sur la route de campagne qui relie les villes de Cochabamba et de Santa Cruz.

Il travaillait de nuit et vendait des sacs de nourriture aux passagers à travers les fenêtres des bus qui s’arrêtaient à un péage.

La même année, la vie de Michel a changé lorsqu’il est arrivé avec ses frères dans notre centre familial en Bolivie. Le centre de NPH se trouve à 30 minutes de sa ville natale, La Arboleda.

La période d’adaptation a été courte, mais parfois difficile. Très vite, Michel et ses frères ont bénéficié d’améliorations en matière de nutrition, d’éducation et de santé.

Michel s’est épanoui au sein de NPH. De nombreux jeunes le considéraient comme le leader de NPH Bolivie et le voyaient comme un modèle, en raison de son engagement et de ses efforts.

Michel a passé une grande partie de son temps chez NPH dans l’agriculture et chez Tío Hugo (oncle Hugo), qui était responsable de ce secteur.

Tío Hugo décrit Michel comme un bon collaborateur : « C’est un travailleur assidu qui apprend tout et ne dit jamais non quand on lui demande de l’aide ».

Michel sait comment utiliser les machines agricoles, il peut travailler longtemps au soleil et est toujours félicité pour ses bons résultats.

Michel rêve de moteurs et d’éducation

Renzo et Michel en route pour la fête de carnaval dans leurs costumes.

Mais Michel ne veut pas devenir agriculteur. Il rêve de gérer son propre garage automobile. Il aime comprendre comment fonctionnent les machines et il est passionné par les voitures.

En 2021, Michel a terminé le lycée en tant que meilleur élève, il a reçu une reconnaissance spéciale, ainsi qu’un un prix en espèces.

Aujourd’hui, Michel poursuit ses études afin de pouvoir un jour soutenir davantage sa famille, qui est la chose la plus importante dans sa vie. Après une enfance difficile, Michel a finalement l’opportunité d’ouvrir un propre commerce.

Des milliers de vies ont été touchées

L’enfance de Michel a été comme celle de milliers d’enfants boliviens qui doivent travailler pour survivre et soutenir leur famille.

Depuis la création de NPH en 1954, l’héritage du Padre Wasson a changé la vie de milliers d’enfants, dont celle de Michel.

Au fil des ans, plus de 20.000 enfants ont été élevés dans toutes les institutions de NPH.

Aujourd’hui, plus de 6.400 filles et garçons reçoivent une éducation scolaire grâce au soutien de NPH dans le monde entier.

En Bolivie, près de 100 enfants, adolescents et jeunes adultes font partie de la famille de NPH. Cela n’est possible que parce que de nombreux donateurs au grand cœur se sont unis pour changer des vies.

Si vous souhaitez soutenir l’éducation d’enfants boliviens comme Michel, cliquez ici pour faire un don et nous aider à transformer des rêves en projets efficaces.

 *Le nom a été modifié afin de protéger la vie privée des jeunes.