Une lutte efficace contre la malnutrition

Le traitement réussi d’un jeune enfant souffrant de malnutrition illustre les trois phases du programme de traitement de la malnutrition de Saint Damien.

Denia est une jeune femme de 28 ans, mère de trois garçons : un de 6 ans, un de 2 ans et un autre de 11 mois, nommé Wood*. La famille est originaire de Gwo Cheval, dans le sud-est d’Haïti, à 5 heures de route de l’hôpital NPFS Saint Damien.

L’œil attentif d’une maman a détecté que Wood n’allait pas bien. Denia a remarqué des gonflements sur certaines parties de son corps et l’a immédiatement emmené chez un médecin. Le médecin local n’ayant pas pu aider Wood, le bambin a été emmené à Saint Damien pour des examens complémentaires.

Diagnostic de malnutrition sévère

A Saint Damien, les médecins ont diagnostiqué que Wood souffrait de malnutrition sévère, de septicémie et d’abcès à la tête. Il a été transféré dans l’unité de soins intensifs. Les enfants souffrant de malnutrition sévère sont généralement traités à l’hôpital pendant 6 semaines. Mais en raison de la gravité de la malnutrition de Wood, il a passé 4 mois dans l’unité de soins de Saint Damien.

L’unité de soins traite des enfants provenant de nombreuses régions du pays. Le programme de lutte contre la malnutrition de Saint Damien comprend trois phases pour aider un patient à se rétablir de la meilleure façon possible.

Phase 1 : Stabilisation

Saint Damien procède si nécessaire à des transfusions aux patients et travaille immédiatement à leur réhydratation. Une alimentation intensive est également mise en place immédiatement.

La situation de Wood s’est stabilisée entre-temps et son gonflement diminue.

Baby Wood in seinem Spital Bettchen
Bébé Bois après 45 jours de traitement

Phase 2 : La transition

Dans la phase 2, l’accent est mis sur la reprise du poids. Dans le cas de Wood, cependant, il pesait 5,72 kg lorsqu’il est arrivé à Saint Damien, mais une grande partie de ce poids provenait de son gonflement important.

Après 40 jours dans le service de malnutrition, il ne pèse plus que 5,5 kilos, mais cette perte de poids n’inquiète pas les médecins. Ils disent que son corps avait besoin de perdre du poids pour se préparer à retrouver un poids sain. Wood doit peser au moins 6,8 kilos avant de pouvoir sortir du service de malnutrition.

Phase 3 : La récupération

Le programme ambulatoire dure environ six semaines et fournit aux patients des produits alimentaires composés de lait énergétique sec, de cacahuètes, de céréales et de pâtes enrichis d’un mélange de vitamines et de minéraux.

Des professionnels dévoués conseillent également les parents qui se préparent à rentrer chez eux avec leurs enfants. Les patients restent dans cette troisième phase jusqu’à ce qu’ils aient repris le poids nécessaire pour être considérés comme en bonne santé. La mère de Wood est reconnaissante envers l’équipe médicale de Saint Damien et dit qu’après avoir vu combien il s’est amélioré, elle sait que le personnel médical de l’hôpital l’a aidé à survivre.

En savoir plus sur la malnutrition en Haïti

Pour en savoir plus sur la malnutrition en Haïti, consultez le site Meds & Food for Kids.

*Les noms des enfants ont été modifiés pour protéger leur vie privée.